Partagez | 
 

 Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

¦ statements : 47
¦ faceclaim : Matthew Gray Gubler
¦ copyright : Memorail Fox (Bazzart)
¦ activity : Policeman
¦ love interest : Boys or girls, I don't care

MessageSujet: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 15:04


Léandre Steve Williams
Le souvenir de toi est doux et terriblement blessant. Je ne veux pas me souvenir mais je ne veux pas t'oublier.

NOM COMPLET ▪ Williams, un nom de famille somme toute très commun, courant. Léandre est son premier prénom, un prénom français comme les ancêtres de sa famille maternelle. Son second prénom est Steve, plus américain, c’est celui de son parrain, le frère de son père. ÂGE ▪ 30 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪ Il est né un 20 Août à la Nouvelle Orléans dans l’était de Louisiane. NATIONALITÉ ET ORIGINE(S) ▪ Il est de nationalité américaine mais les ancêtres maternelles sont français. JOB/ÉTUDES Il est policier et parfois, il joue de la musique dans des bars. STATUT CIVIL ▪ Célibataire, son cœur pleure encore la personne qu’il a aimé et qui a disparu il y a trois ans. SITUATION FINANCIÈRE ▪ $$. TRAITS DE CARACTÈRE ▪ Loyal ; Ouvert d’esprit ; Intelligent ; Cultivé ; Honnête ; Méfiant ; Mélancolique ; Secret ; Rêveur ; Maladroit ; Franc. GROUPE ▪ I protect the law. AVATAR ▪ écrire ici.

Léandre est l’ainé de la famille, son père a très vite placé ses espoirs en lui pour qu’il devienne policier comme lui. Derrière, il a deux frères et une petite sœur. □ L’Art a toujours été sa passion. Il dessine, il peint, il chante, il joue de plusieurs instruments. Il a besoin de l’art comme on a besoin de respirer. □ Il est Bisexuel et il ne l’a jamais caché à sa famille. Certains l’ont mal prit, d’autres s’en foutent et d’autres le soutiennent. □ Il adore les animaux mais il sait qu’il n’a pas vraiment le temps de s’occuper d’un chien ou d’un hamster parce qu’avec son boulot, c’est compliqué, du coup, il donne à manger aux animaux seuls qu’il croise dans les rues. Il est allergique aux poils de chat mais il s’approche quand même d’eux, avec un masque sur le visage, ce qui fait flipper les passants qui le regardent bizarrement. □ Son boulot de flic … ce n’est pas une vocation et s’il pouvait arrêter, il le ferait pour se consacrer à sa passion qui est l’art. Pourtant, il fait bien son boulot et on ne peut rien lui reprocher. □ Il a perdu son cousin il y a six ans, il a été tué &, trois ans plus tard, il a perdu l’homme qu’il aimait et qu’il n’a jamais pu enterrer puisque personne n’a jamais retrouvé son corps. Cette histoire le ronge et il enquête de son côté. □ Il ne semble pas s’en rendre compte mais il a du charme et il est plutôt populaire auprès de la gente féminine et masculine. □ Il a quelques cicatrices, il a déjà été touché par des balles mais c’est aussi sa maladresse légendaire qu’il faut applaudir. □ Il possède également des tatouages plutôt discret □ etc.

01. AS-TU DÉJÀ EU DES DÉMÊLÉS AVEC LA JUSTICE? SI OUI, POURQUOI? ▪ Ce n’est pas vraiment des démêler mais j’ai dû témoigner et faire des dépositions plusieurs fois autant parce que je suis policier que du côté personnel. En effet, mon cousin a été assassiné il y a six ans et j’ai dû témoigner à la barre, au tribunal en parlant de lui et de sa personnalité. Et il y a un peu plus de trois ans, mon petit-ami de l’époque a disparu, j’ai trouvé son sang chez nous mais personne n’a jamais retrouver son corps ...
02. TON CASIER JUDICIAIRE EST-IL VIERGE? ▪ Pour être policier, il faut que ton casier judiciaire soit vierge ainsi, mon casier est vierge.
03. MENS-TU SOUVENT? Je n’aime pas mentir et quand je le fais, c’est surtout pour rassurer ma mère qui est en Louisiane. Dans mon métier, je ne mens pas. Même si je n’aime pas mentir, il est parfois nécessaire de le faire pour protéger ceux que l’on aime …
04. QUE PENSES-TU DE LA JUSTICE AMÉRICAINE? ▪ Je penses que, parfois, les sentences sont beaucoup trop lourdes et parfois, pas assez. Tout dépend du juge, des jurys. Cependant, je n’ai pas mon mot à dire, mon job c’est d’arrêter les méchants, pas de les juger..
05. AS-TU CONFIANCE EN LA POLICE AMÉRICAINE POUR TE PROTEGER? ▪ Mon grand-père, mon père et d’autres hommes dans la famille sont policiers, de très bons policiers et moi, j’ai suivi leurs traces. Si j’ai confiance … oui même si je sais que certains policiers ne sont pas totalement blanc comme neige.


PSEUDO/PRÉNOM ▪ Je suis l'"Invitée" héhé. ÂGE IRL ▪ 24 ans. PAYS ▪ France. OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM? ▪ Sur un annuaire. FRÉQUENCE DE CONNEXION ▪ J'espère pouvoir me connecter tous les jours. AVIS/COMMENTAIRES SUR LE FORUM ▪ Je trouve l'idée superbe ainsi que le design, ce forum gagne à être connu !. CRÉDITS ▪ Mémorial Fox de Bazzart. UN DERNIER MOT D'AMOUR ▪ I love ya ? Héhé (l).


Dernière édition par Léandre Williams le Lun 4 Avr - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 47
¦ faceclaim : Matthew Gray Gubler
¦ copyright : Memorail Fox (Bazzart)
¦ activity : Policeman
¦ love interest : Boys or girls, I don't care

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 15:04


Une forte odeur de peinture chatouilla son nez avant que ses beaux yeux s’ouvrent sur le monde. Encore une fois. Il regarde un de ses cousins qui faisait encore la sieste, il se lève sans bruit et sort de la chambre. Il arrive dans le salon de sa tante, elle lui tourne le dos, elle semble concentrer sur quelque chose. Il frotte ses petits yeux et s’approche doucement. Sa tante créée de la couleur, des formes sur une toile blanche et le petit garçon qu’il était s’approche encore jusqu’à ce que sa tante le voie, enfin. « Qu’est-ce que tu fais tatie ? » « Je peins. » « Tu peins quoi ? » « Tu verras quand ce sera fini. » Léandre sourit et il s’assoit par terre, il regarde les mouvements gracieux de sa tante et quand elle a terminé, il rigole et dit : « C’est le parc où on a été hier hein ? » « Exactement ! » « C’est trop beau ! » « Ah merci Léandre. Ton cousin dort encore ? » « C’est une marmotte. » « Ahaha, tu as raison, viens on va le réveiller. » « Oh oui ! » C’est ainsi que le petit garçon commença à s’intéresser à l’art de la peinture, du dessin et qu’il s’améliora au fur et à mesure du temps.

*******************************

La maman de Léandre quant à elle était professeur de chant et de musique dans une école et, dès le plus jeune âge, tous ses enfants faisaient de la musique et du chant. Elle disait que cela permettait aux enfants de s’épanouir, d’avoir un esprit libre et ouvert, d’avoir une bonne imagination. Bref, pour elle, la musique n’avait que des bienfaits et Léandre ne la jamais contredit puisqu’il pense la même chose qu’elle. Le père, en revanche, c’est une toute autre histoire. Léandre a donc apprit à jouer du piano, de la guitare et du saxophone.

******************************

« Tu seras policier mon fils. » Voilà ce que répétait Edward, son père. Léandre avait toujours respecté son père, l’avait toujours admiré mais il n’arrivait pas à s’imaginer dans la police. Néanmoins, il ne voulait pas, ne pouvait pas lui dire qu’il ne voulait pas être policier mais étudier l’art. Il savait que si ce n’était pas lui alors, il bassinerait un de ses frères jusqu’à ce qu’ils acceptent alors, il préférait se sacrifier et les laisser vivre leur vie comme ils l’entendaient. Lors de « réunions » fraternel dans la chambre du plus grand, ses frères et sa sœur disaient souvent : « Pourquoi tu ne lui dit pas que tu ne veux pas ? » « Parce que peut-être qu’il voit en moi un bon policier ? » « … Tu n’y crois pas toi-même ! Bien que tu sois plutôt loyal, désespérément honnête et avec une bonne logique mais c’est dangereux comme métier ! » « Je sais les risques que je peux encourir, merci Tatiana, Liam, Maxime. » Au fond de lui, Léandre était mort de trouille, il savait parfaitement qu’il pourrait mourir à tout instant. Son père avait perdu un de ses coéquipiers et il n’avait pas du tout envie de finir au fond d’un trou. Pas avant d’être très vieux en tout cas.

*******************************

« Je suis bisexuel. » Liam failli s’étouffer tandis que son père s’arrêter de manger et de mâcher. Léandre avait lâché cela au bout milieu d’un repas et il restait impassible. Sa mère sourit et dit : « Merci mon chéri de ta franchise. » « C’est tout ? » « Oui, tu pensais que j’allais mal le prendre ? » « … Je n’en savais rien. » « Ce n’est qu’une passade Mary. » « Et comment peux-tu en être aussi sur papa ? » « Je le sais, c’est tout. » Les deux garçons se sont regardés dans les yeux pendant un petit moment avant que Léandre ne souffle doucement : « Le fait que tu souhaites si ardemment que je sois policier est une passade également ? » Léandre se leva alors de table et s’en alla sans un autre mot. Ses frères et sa sœur le savait déjà mais ils ne s’attendaient pas à ce qu’il annonce cela comme ça. En même temps, c’était bien le style de l’ainé de la famille. Pendant quelques temps, il y a eu une certaine tension entre le père et le fils mais, finalement, le père ignora le fait que son ainé soit bisexuel, il l’ignora, le mettant de côté, l’oubliant presque sauf quand il le voyait dans le salon avec son petit-ami se rouler des pelles.


*******************************

Après son diplôme de fin d’année de lycée, Léandre a été admis à l’académie de police où son père avait fait ses classes. Le directeur connaissait bien son père et, en voyant arriver la brindille qu’il était et qu’il est toujours un peu, le directeur s’est demandé s’il était vraiment le fils de son père. Cependant, il a bien vite été rassuré, il était aussi précis que son père lors des entraînements de tir, un peu moins bon en sport mais il se débrouillait tout de même et il avait les meilleures notes dans les cours théoriques, ce qui était un peu différent de son père. Le temps qu’il passa dans cette académie a fait grandir encore plus Léandre, mentalement parlant. Il en était ressorti plus mature, plus fort qu’avant et parmi les meilleurs de sa promotion. Son père était, pour une fois très fier, il l’avait vu dans ses yeux et sur son visage. Il avait failli chialer ce jour-là le Léandre mais il s’était retenu.

*******************************

Il entra dans un autre commissariat que celui de son père et il en profita pour prendre son propre appartement. Il pouvait ainsi faire ce qu’il voulait en-dehors des heures de boulot et c’est ce qui lui plaisait. Il chantait et jouait de la musique dans des bars, des restaurants qu’il connaissait depuis longtemps et c’était à ce moment-là qu’il se sentait le mieux, qu’il se sentait réellement lui. C’est dans un de ces bars qu’il rencontra Ethan. Il était beau, avait beaucoup d’humour, il pouvait lui faire confiance, il pouvait tout lui dire et être réellement lui. Evidemment, il est tombé amoureux de lui et Ethan également. Le jeune homme a emménagé dans l’appartement de Léandre assez rapidement. Léandre n’avait jamais été aussi heureux.

*******************************

Il y a six ans, un soir, sa mère lui téléphone, elle pleurait au téléphone. Paniqué, il pensait que son père avait été tué ou que l’un de ses frères ou que sa sœur avait eu un accident mais ce n’était pas le cas : « Ton cousin, Shane est mort. » « Quoi ? Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ? » « Il … Il a été tué ! » « Quoi ? Comment ? » « Je ne sais pas. » « Ecoute, je vais à Philadelphie dès ce soir, tout ira bien maman, je vais voir ce qu’il se passe. » Il expliqua à Ethan ce qu’il se passait et, après un dernier baiser, il est parti avec un léger bagage sous le bras pour prendre l’un de derniers trains de la journée. Le lendemain matin, il arriva à Philadelphie où il alla voir son oncle et sa tante qui étaient effondré par la mort de Shane. Ensuite, il alla voir la police, se présenta et montra également sa carte de police afin qu’il puisse accéder au dossier. Malheureusement, il était trop impliqué, on lui avait simplement dit que le tueur avait été arrêté et qu’il allait passer rapidement devant un tribunal. Après l’enterrement de Shane, il est resté à Philadelphie pour pouvoir parler de son cousin à la barre, pour pouvoir soutenir son oncle et sa tante également. « J’appelle Monsieur Williams Léandre à la barre. Monsieur Williams, comment qualifieriez-vous votre cousin ? » « Shane était un bon vivant. » « Saviez-vous qu’il était infidèle ? » « Nous ne nous racontions pas tout, nous vivions loin l’un de l’autre et on ne se voyait pas assez souvent pour cela. Non, je ne savais pas. » « Est-ce que vous le sentiez inquiet quand vous lui aviez parlé pour la dernière fois ? » « Non, pas vraiment, il n’était pas du genre à s’inquiéter. » « Souhaitez-vous dire quelque chose à Monsieur Hapstall ici présent ? » Léandre avait regardé l’homme face à lui et avait dit : « En tant que frère, je peux comprendre que l’on souhaite protéger ses frères et sœurs. En tant que citoyen, homme et policier, je ne peux pas concevoir qu’on tue pour cela. » Ensuite, il s’était réinstaller à sa place. Il était reparti quelques jours plus tard et la sentence était tombée peu de temps après. Dix ans de prison …


*******************************

Léandre pensait que sa vie reprenait son cours, qu’il n’y aurait plus rien qui pourrait lui faire du mal. Il se trompait. Trois ans plus tard, un autre drame se déroula. Il rentrait d’une nuit chargée par des violences dans quelques quartiers chauds de la ville et il n’avait qu’une seule envie : dormir auprès d’Ethan. Cependant, en arrivant près de la porte de son appartement, il remarqua quelque chose de bizarre : elle était entre-ouverte. Léandre a sorti son arme de service, il se planqua sur le côté et ouvrit la porte d’une main avant de se jeter au sol. Rien, pas de coups de feu. Il se redressa et alluma la lumière du salon. En son centre se trouvait du sang. Léandre à très vite comprit à qui il appartenait. Il a cherché dans tout l’appartement Ethan, aucune trace. Il a ensuite téléphoner à ses collègues qui sont arrivés sur les lieux. Léandre avait les yeux hagards, choqué, confus, mort d’inquiétude pour l’homme qu’il aimait. Son coéquipier était venu et il avait appelé tous les hôpitaux, sans succès, il appela aussi les morgues mais personne n’avait été admis, enfin, personne qui ressemblait à la description qu’il en faisait. L’enquête débuta ainsi, Léandre a été mis hors de cause mais il ne pouvait pas participer à l’enquête car il était trop impliqué émotionnellement. Aucun cadavre qui ressemblait à Ethan n’avait été découvert et, pour Léandre, rester à la Nouvelle Orléans commençait à être une torture. Il demanda sa mutation pour aller à Philadelphie, elle a rapidement été acceptée et il a trouvé immédiatement du travail dans un commissariat. Depuis trois ans maintenant il travaille à Philadelphie et mène sa propre petite enquête sur la disparition et, probablement, la mort d’Ethan.


the great shipwreck of life ¦


Dernière édition par Léandre Williams le Lun 4 Avr - 21:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 16:44

MGG ?
bienvenue ici

_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 47
¦ faceclaim : Matthew Gray Gubler
¦ copyright : Memorail Fox (Bazzart)
¦ activity : Policeman
¦ love interest : Boys or girls, I don't care

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 18:18

Eh oui Matthew Gray Gubler. Je l'aime beaucoup, beaucoup xD
Merci (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 18:26

Ravi de te voir sur le forum I love you et bienvenue officiellement
J'ai hâte de lire ta présentation, afin que l'on puisse voir pour notre futur lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 47
¦ faceclaim : Matthew Gray Gubler
¦ copyright : Memorail Fox (Bazzart)
¦ activity : Policeman
¦ love interest : Boys or girls, I don't care

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 18:28

Merci Caly (l)
Pas de problème, je devrais la finir ce soir ou au max demain :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ pseudo : spectrum.
¦ faceclaim : ashley benson.
¦ copyright : © hepburns.
¦ activity : personal investigator.
¦ playlist : the weeknd, high for this ■ lana del rey, religion ■ foals, albatross ■ alt-j, hunger of the pine.

GHOST AROUND ▪
âge : twenty-four yo.
mates' book :
availability : all free.

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 18:38

Contente que tu ais choisi de t'inscrire. Bienvenue sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 47
¦ faceclaim : Matthew Gray Gubler
¦ copyright : Memorail Fox (Bazzart)
¦ activity : Policeman
¦ love interest : Boys or girls, I don't care

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 18:39

Je ne pouvais pas faire autrement, il est vraiment cool votre forum :) & Merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ pseudo : spectrum.
¦ faceclaim : ashley benson.
¦ copyright : © hepburns.
¦ activity : personal investigator.
¦ playlist : the weeknd, high for this ■ lana del rey, religion ■ foals, albatross ■ alt-j, hunger of the pine.

GHOST AROUND ▪
âge : twenty-four yo.
mates' book :
availability : all free.

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Lun 4 Avr - 23:52


welcome!

MON AVIS L'histoire de Léandre était intéressante à lire. Amuses-toi bien sur le forum!

L'équipe de SOGTJ te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum, tu es désormais validé ! Pour commencer, tu pourras aller lire ou relire les annexes en cas de besoin. Si jamais tu en as envie, c'est par ici que tu pourras créer un ou plusieurs scénarii pour ton personnage. Et surtout, penses à aller recenser ton emploi ou études, mais aussi d'aller faire ta demande de logement. Et bien sûr, n'oublies pas d'aller te trouver des amis. Tu auras également la possibilité de profiter des jeux/flood entre tes rps. Surtout, amuses-toi bien parmi nous et en cas de question, n'hésites surtout pas à contacter le staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Mer 6 Avr - 20:29

mon dieu mais j'avais pas vu en plus tu prends MGG, je me meurs tellement ton choix est parfait
bienvenue officiellement du coup, même si c'est avec un peu de retard.
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 47
¦ faceclaim : Matthew Gray Gubler
¦ copyright : Memorail Fox (Bazzart)
¦ activity : Policeman
¦ love interest : Boys or girls, I don't care

MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    Mer 6 Avr - 23:12

N'est-ce pas ? On devrait bien s'entendre si tu aimes MGG xD
Merci & j'espère que le passage te concernant te conviens :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre    

Revenir en haut Aller en bas
 

Hurt me, break me ... You can't right ? 'Cause I'm already broken - Léandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
□ smile, or go to jail! :: what kind of man :: arsonist's lullabye :: peace of mind-