Partagez | 
 

 you're not really good at this. (léonard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: you're not really good at this. (léonard)   Ven 1 Avr - 18:48



Ce soir, comme tous les soirs depuis quelques mois maintenant, j'étais de service au Capital Bar. Ce n'était probablement pas le meilleur job, mais ça me plaisait, et de tous ce que j'avais pu enchaîner, c'était l'endroit qui je crois me correspondais le plus. Et bien évidemment certains clients pouvaient être désagréables, voir quelques insistants, pensant avoir tous les droits. Ce n'est pas pour autant que je me laissais faire, bien au contraire, en grandissant j'avais appris à me débrouiller par moi-même, et avec ce que j'avais pu faire en étant ado, j'étais loin de me laisser facilement intimider. Et en cas de besoin, je savais très bien le leurs faire comprendre.
En arrivant j'avais donc laisser mes affaires dans l'arrière salle, et avait été rejoindre mon collègue afin de commencer ma soirée. L'ambiance de travail était agréable, et un des avantages étant que l'on ne voyait pratiquement jamais le patron, il passait quelques fois, mais il ne restait jamais bien longtemps. La soirée semblait s'annoncer plutôt calme, il n'y avait pas grand monde en ce début de soirée. Juste suffisamment de personne pour que l'on ne s'ennuie pas trop derrière le comptoir. Après avoir encaissé un groupe d'amis, j'avais été débarrasser la table qu'ils venaient de laisser. C'est pendant que je m'occupais de remplir le lave-verre, que mon collègue s'était avancé vers moi. « Caly je te laisse finir et fermer je pense pas qu'il y aura plus de monde. » Il n'avait pas tord, il devait être au alentours de minuit et le reste de la soirée serait sans doute gérable pour une seule personne. Refermant et lançant la machine je me tournais vers lui. « Vas-y je vais m'en sortir, et si j'avais je t'appellerais en renfort. » dis-je alors doucement. Ce dernier avait hoché la tête avant d'aller prendre ses affaires, « Bon courage et à demain. » Suite à ça, il repassa devant le comptoir. « A demain. » repris-je avant de lui lancer un signe de tête avant qu'il ne quitte le bar.
Seulement, il faut croire que les gens avaient attendu le dernier moment pour se décider à sortir boire un verre, cela faisait à peine quarante-cinq minutes que je m'étais retrouvée seule, que le monde commençait a afflué, arrivant par vague je n'avais pas trop de mal a m'en occuper. Alors que je m'apprêtais malgré tout a rappeler mon collègue une fois mon cocktail terminer, je vis Léonard faire son apparition, avancer jusqu'au bar, un sourire s'était dessiné sur mes lèvres. Nous étions proches tous les deux, et j'aimais beaucoup passer du temps avec lui, il faut dire que pour bien des choses nous étions assez similaires. « Salut toi, mon sourire angélique te manquais? » dis-je alors un peu amusé quand il fut à mon niveau. « Tu veux boire quoi? » repris-je ensuite plus sérieusement. Mon verre terminer, je laissais mon ami un instant afin d'aller apporter la boisson et encaisser mon client, puis je retournais auprès de Léo attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   Sam 2 Avr - 11:58



□ □ □


Il aurait dû faire autre chose. Travailler, bosser, avancer. Faire quelque chose de constructif. Essayer un peu plus de rattraper le retard accumulé ces derniers mois sur sa thèse. Ou récupérer un peu de sommeil, pour une fois. Ça lui manquait, ces choses-là. L'assiduité partie en miettes, volatile. Et puis les cernes discrètes mais présentes, jour et nuit, sous ses yeux. Des valises qu'il traînait avec lui, derrière lui.Mais non. La seule bonne idée qu'il ait eue, c'était de sortir. Essayer de se vider la tête, un peu. Parce que ça aussi, ça manquait assez. Il y avait les occasions, les rencontres, les meetings qui se suivaient en ce moment. Et puis il y avait sortir pour le plaisir, sortir pour soi-même. Et ça, ça fait bien un trimestre qu'il évitait de trop s'en occuper. Un peu de peur, distillée dans les veines.

Se vider la tête. C'était ce qu'il fallait faire. Et peut-être qu'il finirait sur le canapé d'Ellis au milieu de la nuit, à le déranger à trois heures du matin alors qu'il avait une conquête chez lui. Et peut-être qu'il finirait dans les bras de Dean, à se mentir sur ce que l'alcool le faisait faire. Et peut-être qu'il finirait par appeler le juge Conroy, deux grammes dans le sang et des propos plus que limites. Alors, il prit instinctivement une inspiration de plus avant de pousser la porte du bar. Minuit passé, l'heure du loup. Et l'omniprésence d'autrui, malgré les apparences. Il avait renfoncé ses poings dans les poches de sa veste, cherché du regard une silhouette bien connue. Et par instinct, un sourire mince s'était glissé sur ses lèvres quand ses yeux l'avaient épinglée. Elle.

C'était assez drôle, la sympathie qu'il pouvait avoir pour cette jeune femme. Elle lui ressemblait peut-être un peu trop pour ça. Et puis elle était jeune et belle, avec l'avenir devant elle. Rafraîchissante. Il joua des épaules, la respiration retenue. Ça demandait parfois des efforts, de s'obliger à revenir à ses anciennes habitudes. Mais maintenant, le procès était passé. Il toussota vaguement dans son poing en s'échouant contre le comptoir. Un diable au sourire d'ange. C'était peut-être bien ça, ce qu'ils avaient réellement en commun. Un ricanement, sourcil arqué. C'était toujours un visage qu'il arborait. "Hey." Une moue boudeuse, les globes oculaires qui roulent. Il s'était accoudé au bar mais il devait quand même hausser la voix pour se faire entendre. "Ta gueule de moustique me manque toujours, ma p'tite." C'était de bonne guerre, après toutes ces années. Comme une petite soeur, une enfant arrivée sous son aile sans qu'il ne le veuille réellement. "T'as encore une bouteille de tequila ou bien t'as tout sifflé ?" Un regard inquisiteur, presque amusé. Il l'avait laissée repartir un instant, servir d'autres clients. Avant qu'elle ne revienne à lui. "Shooters, du coup." Il s'était redressé, les paumes jouant contre la surface plane du comptoir, dans l'attente. Un regard alentour, à scanner les environs. Inspiration. Ses prunelles retombèrent sur Calypso, dans un froncement de sourcils. "Ton gars t'a laissée seule ce soir ?" Il ne voyait personne d'autre aux commandes. Juste une question, comme ça.




_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   Mer 6 Avr - 15:28



Je ne m'étais pas attendu à ce que le monde commence a arriver maintenant que je me retrouvais toute seule pour la soirée. Même si pour l'instant je n'avais pas trop de mal a gérer mon collègue ne serait pas de trop. Seulement alors que j'attendais de finir ma commande pour le rappeler, l'arrivée de Léonard m'avais plus ou moins fait changer mes plans. J'avais envie de passer un peu de temps en sa compagnie avant d'appeler des renforts. Il faut dire que j'aimais beaucoup passer du temps avec lui. Nous nous étions proche tous les deux, sûrement parce que nous avions bon nombre de points commun. « Hey. » Les traits de mon visage, ne pouvait que confirmer que j'étais réellement ravie de le voir, puisqu'un sourire y avait pris place. « Ta gueule de moustique me manque toujours, ma p'tite. » Je ne pus m'empêcher de rire à la suite de sa remarque, et dans un sens je crois que je m'y attendais. Aussi loin que je me souvienne, c'était toujours comme ça entre nous, et ça dès que nous nous sommes rencontrés.
« T'as encore une bouteille de tequila ou bien t'as tout sifflé ? » J'affichais alors un sourire malicieux. « Je ne bois jamais pendant le service voyons. » dis-je alors un peu amusé. Bien sûr ça m'arrivais de prendre un ou deux verres avec certains clients, mais ça n'allait jamais plus loin. Finalement j'avais abandonné mon ami afin d'aller servir mon verre, mais aussi afin de l'encaisser. « Shooters, du coup. » Je hochais alors doucement, avant d'attraper la bouteille de tequila, ainsi qu'un shooter. « C'est pour moi. »  dis-je alors tout en déposant le verre servit devant lui. « Ton gars t'a laissée seule ce soir ? » Alors que j'étais entrain de ranger un peu le bar, je reportais mon attention sur mon ami. « Oui il est parti il y a pas longtemps parce qu'il n'y avait personne. Mais il faut croire qu'il y a eu un changement de programme. » expliquais-je alors jetant un coup d'oeil dans la salle. « J'espère juste que ça va rester comme ça. » repris-je alors, ou alors du moins, si le monde continuait à affluer j'espérais avoir le temps de rappeler mon collègue avant d'être trop débordé, sinon les gens risquaient de s'impatienter s'ils devaient trop attendre avant d'avoir leurs consommations. « Et toi alors? Tu t'ennuyais tout seul chez toi? Ou tu es venu chercher ta proie de ce soir? » repris-je ensuite, tout en continuant de nettoyer un peu le bar, en attendant qu'un nouveau client vienne passer sa commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   Mer 13 Avr - 17:07



□ □ □


C'était plus simple de se moquer. C'était ce qu'il avait appris, avec le temps. Sourire pour de faux, mais en vrai. Et puis lancer les piques, et les bâtons pour se faire battre, aussi. C'était habituel, entre eux. Sans danger. Il jouait à avoir une famille, il jouait au grand frère. Pour le peu de foi où il osait protéger autre chose que sa propre peau. Il le faisait déjà bien assez mal comme ça. Alors il ricanait. Voyons. Il ne se voyait pas creuser plus profond. C'était ce qu'il y avait d'agréable. Parce que malgré les années, la pudeur était restée. Il l'avait connue presque enfant. La peau sur les os. Deux bêtes affamées. Au final, elle avait grandi. Il s'en était sorti. Et il buvait à cet honneur-là, en général, quand elle était dans les parages. Sans lui dire forcément. C'était ses affaires, à lui.

C'est pour moi. Un sourire se glissa sur ses lèvres. Il avait appris à ne pas lutter pour ce genre de choses-là. En fonction de ceux et celles qui lui faisaient face. Mais si elle voulait bien remplir son crâne de flou et de trouble pour un sourire et des mots dans le vent, c'était tout aussi intéressant. Une question lancée à tout hasard, avant de se saisir du minuscule verre. Une morsure, la tête en arrière. Tintement contre le bar, repoussé et évidé. Un haussement de sourcils qui semblait vouloir tout dire. Gueule d'ange et envies démoniaques. Fais-toi plaisir, ressers-moi autant qu'tu veux. Rictus voilé sur ses lèvres, l'arrogance accrochée aux coins des babines. Innocence badine. "Tu sais qu'j'peux passer de l'autre côté, s'tu veux. Tu payes mes consommations, et moi j'attire le client." Quelque chose sonnait faux, trop profond sous l'épaisseur de vernis. Les lèvres mordues, des battements de cils doucereux. Avant de détourner le regard. Darder ses prunelles mordorées sur l'assistance anonyme. Un frisson dans le dos, un battement de coeur à la dérive. Le nez vaguement secoué, les yeux levés au ciel. "Tu vois bien que j'travaille à mon mémoire, 'fin." Esquiver, éviter. Lui, il fuyait. Ça l'attirait, ça le rebutait. Ça avait commencé à le lâcher, au moins un petit peu. Et puis l'échéance était arrivée, les histoires s'étaient à nouveau racontées. Et les images, et les souvenirs. Une respiration fine. Toutes ces choses passées sous silence.

Sa main glissa sur son visage, s'attardant sur ses paupières fatiguées. Une fuite en avant, perpétuelle et perpétuée. Ses doigts se frayèrent un chemin dans ses cheveux épais, un soupir retenu. "J'veux pas dire, mais y a rien à se mettre sous la dent, en plus, là." Comme si c'était important. Faussement indigné. Une caricature de lui-même, des traits trop grossiers. Feindre pour mieux régner. Mimer l'invisible, pour mieux se cacher. C'était devenu trop important. Pour sa survie. Pour maintenant.




_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   Mer 20 Avr - 21:39



Nous plaisantions souvent avec Léonard, il faut dire que c'était rapidement devenu une habitude entre nous. Et c'était loin de me déranger, au contraire. D'ailleurs, au fil du temps, il s'était montré d'avantage protecteur avec moi, et Léo était devenu le grand frère que je n'avais jamais eu. Pourtant, je savais très bien prendre soin de moi, c'était une chose que je faisais depuis longtemps maintenant. Je crois que depuis la perte de mes parents j'avais appris a ne compter que sur moi. En tout cas, je tenais réellement à lui, et j'étais ravie de le voir. C'est sans doute pour ça que je n'avais pas hésité à lui offrir son verre. Après tout, il m'avait aidé à de nombreuses reprises, et pas seulement avec les cours qu'il m'avait donné, mais en général. Je crois d'ailleurs que parfois, il ne s'en était même pas rendu compte.
Finalement, c'est avec curiosité, qu'il s'était renseigné. Effectivement, je me retrouvais seule pour le reste de la soirée. D'ailleurs j'espérais que je ne me retrouve pas débordé. Alors que j'étais entrain de mettre un coup de propre dans le bar, je remarquais le verre vide de mon ami, et son regard qui voulait en dire long. Je n'avais pas mis très longtemps avant de me saisir de la bouteille de tequila une nouvelle fois, et resservir son verre, tout en affichant un léger sourire. « Tu sais qu'j'peux passer de l'autre côté, s'tu veux. Tu payes mes consommations, et moi j'attire le client. » Je regardais alors mon ami, plutôt intrigué par cette remarque, après avoir froncé les sourcils un instant, je reposais la bouteille. « Tu penses que tu vas pouvoir gérer? » demandais-je toujours aussi intrigué. Dans un sens, je crois que je n'allais pas refuser son offre, les gens continuaient d'entrer dans le bar. « Tu vois bien que j'travaille à mon mémoire, 'fin. » Je fronçais alors les sourcils une nouvelle fois, croisant un instant mes bras sous ma poitrine. « Je doute que tu trouves l'inspiration ici Léo. » rétorquais-je alors, dans un sens, je ne pouvais pas réellement comprendre, après tout je n'avais pas été plus loin que le lycée, et je n'avais jamais fais rien de plus complexe qu'une simple dissertation. Alors un mémoire. Je ne doutais pas que cela devait être compliqué, trouver les idées, mettre le tout en ordre, puis rédiger. Mais si il y a une chose dont je pouvais être sûr, c'est qu'il ne trouverait certainement pas quoi y mettre en se trouvant ici.
« J'veux pas dire, mais y a rien à se mettre sous la dent, en plus, là. » Je ne pus m'empêcher de rire légèrement, décidément il ne changerait jamais. Voyant une table se libérer je lui fis un signe de tête, lui faisant comprendre que je revenais. Tout en débarrassant la table, je fus interpellé par des clients souhaitant une deuxième tournée, mon plateau en main, j'écoutais leur commande. Retournant au bar, laissant les verres près du lave-verre. Prenant ensuite quelques chips au passage, afin de les déposer devant Léonard. « Monsieur est servit » déclarais-je tout en commençant a préparer ma nouvelle commande. Voyant des nouvelles personnes s'approcher, je soupirais alors un instant jetant un coup d'oeil à mon ami. « Ok passes derrière, on a de la chance que tu sois pas trop mal, les filles seront sans doute plus patiente. » repris-je alors, lui faisant signe de me rejoindre. Je ne savais pas vraiment si il allait être capable de tenir le reste de la soirée, mais je n'avais pas vraiment le temps d'appeler mon collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   Mar 26 Avr - 17:45



□ □ □


Il préférait lever les yeux. Jouer le bleu. Faire comme si les choses n'avaient pas vraiment d'importance. Comme si ses remarques n'étaient qu'une négligence. Il avait secoué le nez. Arqué les sourcils, tracé des sourires sur son visage un brin livide. Sa veste cachait sa silhouette, du regard et des autres. Du regard des autres. De l'attention de la jeune femme, aussi. Illusion d'optique de ses cernes trop profondes et de sa chair trop fine. Et encore.

Bien sûr qu'il pourrait gérer. Sûrement mal, avec des rires trop forts et le coeur battant. Mais ces choses-là, ça ne semblait plus vraiment lui faire peur. Tout, tant qu'il pouvait un peu occuper son esprit. S'abandonner à autre chose. L'alcool remplissait ce rôle sans matière, en attendant une meilleure opportunité. Et puis elle allait et venait. Elle dansait entre les tables, revenait pour mieux s'en aller. "Merci, chérie !" Pour le verre à nouveau rempli et les friandises salées. Il grignotait du bout des dents. L'appétit manquait un peu trop facilement. Avant que la lumière ne se rallume, une ampoule nue au plafond ombragé de ses pensées. L'ignorance et la vanité. Un rire fin, un sourire en coin. Le verre descendu en une seule goulée, la tête rejetée en arrière. Rictus d'un instant, avant de se glisser de l'autre côté. "Ça marche sur les filles et sur les garçons aussi, cette gueule." Un souffle pour la narguer, un murmure au milieu de la cohue et du bruit ambiant.

Il avait fini par se débarrasser de son cuir, dans un coin derrière le bar. Des mains glissées dans ses boucles noircies, les sourcils un instant froncés. Un regard en coin, un regard rapide. "Du coup, je fais quoi ? La bimbo qui sourit pour faire patienter ?" Il reprendrait un verre sous peu. Pour faire passer le drôle de frisson qui lui courrait le long de l'échine. Pour anesthésier ses réflexions trop effectives. Il avait des crochets qui lui tiraient les lèvres et étiraient son sourire. La chaleur, la moiteur. L'alcool dans ses veines, les résultats de quelques shooters. De toute manière, il y avait trop de monde. De toute façon, il fallait réagir. Penché par-dessus le bois, à essayer d'entendre les demandes et les commandes. Un pas en arrière, un pas en avant. Un regard alentour, un instant de battement. La tête qui tourne. Un papillon blanc. Il n'avait pas tant bu, pourtant. Un verre glissa, rattrapé de justesse. Maladresse inhabituelle. Soupir, sourire, et rire nerveux gardé pour lui-même. Le temps que la clientèle s'espace, il se retourna pour rattraper la bouteille de tequila et son minuscule verre. Un de plus, pour s'éclaircir les idées. Il pouvait faire ça sans soucis de payer, au moins, pour cette fois-là.




_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   Ven 20 Mai - 14:24



Je n'avais jamais vu Léonard servir un verre alors forcément je m'interrogeais, et j'étais curieuse de savoir si il était capable de gérer et surtout de m'aider. Tout en m'occupant des autres clients, et entre quelques tables débarrasser, je remplissais le verre de mon ami, lui amenant au passage de quoi grignoter ce dernier m'en ayant fait la demande. « Merci, chérie ! » Je me contentais alors de hocher doucement la tête, disparaissant de nouveau afin de remplir d'autres verres. Mais finalement mes verres une fois servit, je revenais rapidement auprès de mon ami, lui demandant finalement son aide, précisant au passage que son côté beau gosse nous aiderait sûrement, et permettrait sans aucun doute aux gens d'être un peu plus patient. « Ça marche sur les filles et sur les garçons aussi, cette gueule. » Un rire s'était rapidement échappé. Il ne changerait donc jamais. Même si dans un sens je devais bien admettre que Léo avait sûrement raison à ce sujet. « Fait attention, tu pourrais finir par avoir la grosse tête. » dis-je alors toujours aussi amusé. Finalement, il quitta sa place, afin de me rejoindre de l'autre côté du bar, se débarrassant de sa veste au passage. « Du coup, je fais quoi ? La bimbo qui sourit pour faire patienter ? » Je ne pus m'empêcher de l'imaginer entrain de jouer les 'potiches' afin de faire patienter les gens en attendant que je m'occupe d'eux, et même si cette idée était assez tentante, j'avais clairement besoin de lui. « J'aimerais beaucoup voir te jouer les bimbos, mais vas-y prends les commandes, si tu trouves pas un truc, ou si tu sais pas ce qu'on met dans certains cocktails n'hésitent pas à me demander. » dis-je alors tout en reprenant de nouvelles commandes, pendant que Léonard, s'y mettait à son tour. Jetant un coup d'oeil dans sa direction je remarquais le verre glissant prêt à terminer sa course sur le sol. Mais une chose est sûre, Léo avait de bon réflexe puisqu'il avait réussi a rattraper le verre. De nouveaux clients s'approchant du bar, je reportais mon attention sur ces derniers, pendant que Léonard faisait de même afin de les servir également. L'affluence semblant s'être calmé, et après avoir débarrasser de nouveaux verres vide afin de faire tourner le lave-verre, je me décidais enfin à me servir un verre. « Alors comment ça s'est passé? » le questionnais-je un peu curieuse de savoir comment il s'en était tiré avec cette petite foule de personne, d'ailleurs je dois dire que sa présence de ce côté du bar avait été plutôt bénéfique, au moins les clients avait être pu servir un peu plus rapidement. Je jetais ensuite un coup d'oeil à ma montre. « Courage c'est bientôt la fermeture. » repris-je alors, avant d'ensuite prendre quelques gorgées de mon verre.

hj - excuse moi pour le long retard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you're not really good at this. (léonard)   

Revenir en haut Aller en bas
 

you're not really good at this. (léonard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
□ smile, or go to jail! :: philly, bitch :: north philly :: the capital bar-