Partagez | 
 

 beer and pizza (leonard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité


MessageSujet: beer and pizza (leonard)   Lun 28 Mar - 14:54

Dean attendait sur les marches du tribunal. L'audience de Leo s'était finie vingt minutes auparavant avec un verdict favorable pour eux mais le brun ne pouvait s'empêcher d'être amer par rapport à la sentence prononcée par le juge. L'agresseur de Leo aurait du prendre bien plus que ce qu'il aurait pu prendre. Il avait fait plus qu'agresser Leo, mais ce dernier n'avait pas raconté tout ce qu'il s'était passé, et son agresseur savait que s'il gardait le secret aussi, sa peine serait moins longue. Cela faisait bouillonner le sang de Dean qui avait besoin de se défouler. Il avait sortit son smartphone et envoyé un texto à John, lui demandant s'il était disponible dans la soirée. Il avait prévu avec Leo de retourner chez lui et célébrer la fin du procès. Leo pourrait enfin mettre tout cela derrière lui et aller de l'avant, mais Dean craignait qu'à cause du secret qu'il gardait, il ne puisse faire cela. Il rangeait son téléphone dans sa poche lorsqu'il reconnu la silhouette de son ami descendre les marches. Le brun fronça des sourcils en voyant la tête de Leo. Quelque chose clochait et Dean se demandait si cela était du au secret qu'il gardait mais il ne pouvait en être sûr. "Prêt à rentrer à la maison ?" lui demanda t'il, alors qu'il commandait un taxi pour partir du tribunal. Ils arrivèrent une vingtaine de minutes après chez Leo et une fois le pas de la porte passée, Dean défi sa cravate et les premiers boutons de sa chemise. Il lui semblait qu'un poids s'était levé de ses épaules, mais il savait que tout n'était pas encore fini. "Bière et pizzas Leo ?" lui demanda t'il alors qu'il laissait ses affaire sur une chaise.
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: beer and pizza (leonard)   Lun 28 Mar - 15:36



□ □ □


C'était fini.

Il descendait les marches, avec lenteur. Le visage pâle, frisson collé à l'échine. C'était fini. Le coeur qui cognait encore. C'était irréel, ce qu'il sentait encore sur la pulpe de ses lèvres. La gorge sèche et la langue lourde. Il avait échoué aux côtés de son avocat. Prêt à rentrer à la maison ? Un regard équivoque, un sourire en dents de scie. C'était Dean et ses moyens plus important, Dean qui s'en moquait, de payer pour le taxi.

La clé dans la porte, et le monde enfin retrouvé. Sa veste abandonnée, la serrure refermée derrière leurs deux corps. Et un soupir, enfin. Un sourcil s'arqua, en jetant un regard en coin. Leo ? Une moue, en jetant ses chaussures dans un coin. "Vas-y ouais. Tu m'commandes une calzone ?" Un mince sourire. Quand Dean venait, il semblait encore être un peu chez lui. C'était l'habitude, malgré les années passées. Il le laissait faire. C'était suffisant. Ses pas traînants, jusque dans sa salle de bain. De l'eau froide, à même la peau. Sur son visage, pour retrouver un peu de vie.

Il avait fini par ressortir, en déboutonnant nerveusement sa chemise. C'était l'avantage du temps qui passe. Ça ne gênait jamais vraiment personne, qu'ils s'exposent un peu l'un devant l'autre. Il avait les nerfs en boules et le ventre vide. "Putain de merde..." Un souffle bas, le nez vers le sol. À essayer de défaire l'armure. Les mâchoires serrées, les terminaisons encore trop à vif. Des images lui tournaient encore dans le crâne. Les photos, des choses dites et celles tenues pour lui-même. Les blessures externes, et puis celles qu'on ne pouvait pas imaginer.

Une autre bordée d'insultes, sa joue mordue. Et puis trop de besoins contradictoires. Il déglutit avec lenteur, quelque chose de bloqué dans le fond de la gorge. Toussotements. "T'as des clopes, au fait ? J'ai plus d'tabac." Il avait ses principes, son habitude des choses faites-main. Mais l'appel de la nicotine était encore un peu plus grand.



_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: beer and pizza (leonard)   Lun 28 Mar - 16:13

Dean acquiesce à la demande de Leo et appelle la pizzeria la plus proche. Une calzone pour Leo, une saumon pour lui. Avec des bières, et un bon pot de glace parce que ça fait toujours du bien. Dean essaye de se distraire de ses pensées noires concernant le procès, mais il ne peut pas oublier le fait que Leo n'a pas tout dit, qu'il ait ressentit le besoin de cacher ce qui lui était vraiment arrivé, alors qu'il est la victime dans tout ça, et qu'il ne devrait pas se sentir honteux. Dean a déjà rencontré des victimes comme lui, qui n'osent pas parler, qui ne veulent pas raconter leur histoire parce qu'ils la revivent en même temps. Il ne pouvait pas forcer Leo à dire la vérité, mais il espère qu'un jour, il se sentira assez à l'aise pour lui dire. Si possible avant que son agresseur puisse sortir de prison et qu'il le recolle dedans pour des années supplémentaires.

Il raccroche le téléphone et sort sa chemise de son pantalon. Il n'a jamais été fan des costumes, mais il ne peut pas faire autrement, un avocat ne peut se permettre d'apparaître débraillé dans la court. Un mal pour un bien, tout est toujours question d'apparence dans ce métier. Quoi que la loi dise. Il se retourne lorsque son pote sort de la salle de bains. Il peut voir que toute la procédure laisse des traces, ce qui est normal. Sauf que d'habitude, Dean ne reste pas pour voir le résultat. Il aide ses clients bien sûr, mais pas autant qu'il aide Leo. Sauf que lui, il a un statut particulier dans son coeur et dans ses souvenirs. Il peut pas le traiter comme un client lambda. Il l'a jamais été, il le sera jamais. Il s'approche de lui et pose une main sur son épaule, doucement pour pas le brusquer. Depuis qu'il a comprit pour le viol, il fait attention, il veut pas qu'un geste soit mal interprété, même s'il doute que Leo le voit jamais comme tel. On sait jamais. Il acquiesce ça sa question et le quitte pour récupérer un vieux paquet de clopes. Dean ne fume pas beaucoup, une cigarette de temps en temps. Il en tend une à Leo et il en fait de même, il va en avoir besoin lui aussi. Il allume la cigarette de Leo puis la sienne avant de soupirer. "Les pizzas seront bientôt là."

C'est con comme phrase, ça semble trop normal après ce qu'ils ont vécu. Son smartphone vibre et il le sort de sa poche pour voir la réponse de John. Bien sûr mon chou, vient quand tu veux. Pour parler ou autre... Dean pousse un soupir et range le téléphone sans répondre. John et lui ont parlé de l'enquête, Dean a même fait pression pour que le département se bouge les miches. Tout cette affaire l'a beaucoup stressé, mais il aurait jamais refusé d'aider Leo. "Tu veux te matter un truc sur Netflix ?" Il lui demande, comme pour éviter d'en parler. Il voudrait le faire, mais il ne sait pas si Leo est prêt à évoquer la chose, et vu sa tête, juste après le procès n'est peut être pas le meilleur moment.
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: beer and pizza (leonard)   Mar 29 Mar - 21:51



□ □ □


Son comportement avait changé, dernièrement. Sans pouvoir réellement le nommer, mettre un mot sur cette chose étrange. Il avait changé. Sa façon de le toucher, sa façon de le regarder. Il le surprenait, parfois, dans les coups d'oeil oubliés. Et il doutait. Une main sur son épaule, une main sur le coeur. Il avait failli l'éviter, par réflexe, une seconde. Et puis il s'était focalisé sur autre chose, la tête ailleurs et les dents serrées.

Le nez relevé. Son regard suivait ses mouvements, doigts perdus dans les siens. Cadavre de vêtement à demi éventré attendant le coup final. Le coup fatal. La cigarette se glissa entre ses phalanges. Un regard de remerciement, pour ne rien dire, pour rester clément. Même si le ricanement pointait, doucereusement. Un sourire en coin, taillé au couteau, taillé au scalpel. Étiré du bout des lèvres, la nicotine trouvant enfin son chemin entre ses lèvres. "Tu sais qu'les industrielles, c'est genre bourré d'trucs toxiques en plus. Genre du goudron." C'était presque automatique. Malgré les années, il avait toujours le même discours. Lent et lourd. Il ne devait pas l'avoir oublié, pour autant. Il lui avait servi plus d'une fois, sans forcément y prêter une réelle attention. Par réflexe, par nature.

Il lâcha un marmonnement, tout du moins. Un hochement de tête, pour acquiescer, pour signifier. Vibrations en résonances. Un sourcil arqué, en respirant plus lentement. Pour essayer de se concentrer. Finalement l'enlever, cette chemise qui lui collait à la peau. De la sueur et des mauvais souvenirs, à même le corps. Boule de matière lancée sur le canapé, sans attention particulière. "T'es d'mandé, lover boy ?" Et ça l'amusait, de l'appeler comme ça. De la moquerie, une tendresse surannée. Ça faisait longtemps, les années. Eux deux. Un reniflement, en détournant le nez. Haussement d'épaules, moue badine. Le mégot accroché au coin de ses lèvres fines. "Tu nous fais quoi comme plan, là ? Netflix and chill ?" Il s'était détourné, parti chercher un autre t-shirt. De quoi se cacher, dans un pull trop grand et troué. Il riait noir, il riait jaune. Détourner l'attention, à sa manière aussi.

Il s'imaginait son regard. La pitié qu'il avait dû finir par avoir. Sa façon de percer ses défenses, même quand il montait les murs un peu plus haut encore. Ça laissait des séquelles, ça laissait des faiblesses. Les mois entiers à se coucher le soir à côté d'un seul et même corps. Il avait fini par dériver, ils avaient fini par se briser. Sans peine et sans regret. Comme des hommes, des adultes à peine formés.

Et lui, il se sentait encore enfant. Adolescent éternel ramené aux vivats d'époques dépassées, oubliées. Et ça brûlait toujours autant. Son corps tomba sur le canapé, masse lourde et pourtant décharnée. Il survivait, il mimait le bien en prêchant le mal. Une boule au ventre et la rage aux dents. Éternel.



_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: beer and pizza (leonard)   

Revenir en haut Aller en bas
 

beer and pizza (leonard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
□ smile, or go to jail! :: let's get to scooping :: smile, or go to jail :: sujets-