Partagez | 
 

 ( slow dancing in a burning room )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité


MessageSujet: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 22:26


marek, hapstall
being here is like i'm out of prison
this is the right place, the right time,
the right team


NOM COMPLET ▪ hapstall, nom qui fut sur toutes les lèvres quelques années en arrières. marek, prénom peu commun laissant résonner quelques consonances slaves. ÂGE ▪ il n'est plus dans la fleur de l'âge et pourtant l'impression de ne pas avoir pu profiter de sa vie. vingt-huit années dont les trois quarts se sont écoulées derrière les barreaux. presque sept années de gâchées, envolées. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪ une nuit fraîche, huit heures de travail, marek marquait déjà la trace de ce caractère. dix octobre de l'année quatre-vingt-sept, une petite clinique de la ville de philadelphie voyait un nouvel être voir le jour, un nouveau né qui allait être chéri, choyé et en qui reposait tous l'espoir de ses géniteurs. NATIONALITÉ ET ORIGINE(S) ▪ la famille hapstall se trouve sur le sol américain depuis des générations maintenant prodiguant à ses membres une nationalité patriotique, américaine. pour autant le mélange des genres, la colonisation, tout ce qui rend notre civilisation ce qu'elle est aujourd'hui montre que n'importe quel être naît avec des origines. celles des hapstall sont turques.  JOB/ÉTUDES ses études, marek les a commencé mais n'a jamais eut l'occasion de les terminer. bien qu'il ait reçu l'éducation admise aux détenus il n'en reste pas moins un ex taulard dont aucune grande enseigne qui se respecte n'acceptera. docker, il s'occupe des marchandises au port maritime de philly. c'est un dur métier, mais il paye et c'est tout ce qui compte. STATUT CIVIL ▪ célibataire, il n'a pas connu de présence féminine pendant plusieurs années, partageant des ébats que lorsque ses co-détenus vantaient la visite de leur femme ou contaient leur dernier fantasme. il aurait très bien pu s'envoyer la première venue une fois sorti de prison, mais il n'en fit rien. seul depuis bien trop longtemps il ne sait plus y faire avec les femmes bien que sont côté dur à cuir puisse en attirer plus d'une. en réalité il nie des sentiments naissant à l'égard d'une demoiselle qu'il ne peut qu'apprécier. elle a tout pour elle et elle ne veut que son bien. mais lui n'est pas ce qu'il y a de bien pour une femme comme elle. SITUATION FINANCIÈRE ▪ marek a de quoi payer ses factures, rien de plus. il peut de temps à autre se faire plaisir, mais avec le temps il est devenu économe. on ne peut pas dire qu'il vit dans la misère, puisque la misère il l'a connu. mais s'il trouvait un moyen de gagner un peu plus il ne s'en ferait pas prier. ($$$$$)  TRAITS DE CARACTÈRE ▪ artiste, agressif, attentionné, aventurier, bienveillant, comédien, compréhensif, créatif, curieux, débrouillard, excessif, exigeant surtout envers lui-même, impulsif, intègre, intrépide, jaloux, joueur, malicieux, malin, menteur, minutieux, modeste, mystérieux, quelque peu naïf, nerveux, obstiné, orgueilleux, passionnel, perspicace, pessimiste, pointilleux, professionnel, protecteur, râleur, sarcastique, serviable, spontanée, susceptible, téméraire, têtu, parfois vulgaire dans ses mots (...) GROUPE ▪ i fuck the law. AVATAR ▪ max irons.

marek, il a passé plus de six années en prison. autant dire qu'il n'a pas profité de la vie comme il l'aurait souhaité. depuis ses vingt-et-un ans, sa vie n'est faite que d'un quotidien régulé, de nuit dans une cellule, de bagarres, de repas immondes. il n'a pas vraiment eut de jeunesse, n'a pas pu s'épanouir convenablement. cet avenir qu'il désirait tant, celui de trouver la femme de sa vie, de fonder une famille et d'être heureux simplement loin semble désormais bien loin. □ son séjour en prison l'a rendu plus froid et distant avec les gens. il s'est forgé une carapace pour ne pas être brisé, pour ne pas flancher et aujourd'hui il a bien du mal à s'ouvrir aux autres. bien évidemment il est resté ce même homme doux et aimant avec ses proches, mais il ne parvient plus à donner sa confiance à des inconnus. □ son travail minable, lui permet de vivre du strict minimum. il ne voit plus les choses en grand puisqu'il n'a plus foie en lui. il se rabaisse constamment et ne voit pas cette étincelle qui ne demande qu'à briller de nouveau en lui. dans son esprit sa vie est fichue. pourtant il ne regrette en rien ce geste de générosité extrême puisqu'il sait qu'au moins sa soeur a eut la vie qu'elle méritait. □ parfois il repense à cette nuit, il revoit le sang, le crâne fracasser de shane. il en fait des cauchemars et s'en veut de ne pas avoir pu empêcher ça. il n'y est pour rien et pour se rassurer il aime à croire qu'au fond c'était shane qui avait forcé son propre destin. □ sa réinsertion sociale fut aussi difficile qu'on le lui avait dit. trouver du travail n'est pas chose facile lorsque l'on sort de prison, parler avec des gens non plus. étonnement lorsque la réponse à la question parles moi un peu de toi est je viens de sortir de prison, les gens prennent peur et mettent une distance entre vous. □ bien qu'il repousse toutes tentatives de clover concernant l'ouverture d'une galerie dédiée à ses oeuvres, il ne peut pas nier le fait que cette idée lui plairait. il aimerait avoir réussi quelque chose dans sa vie, pouvoir montrer qu'on peut s'en sortir même après quelques années derrière les barreaux, mais il se braque, constamment. toujours caché derrière cette non confiance en lui qui le consume.

01. AS-TU DÉJÀ EU DES DÉMÊLÉS AVEC LA JUSTICE? SI OUI, POURQUOI? ▪ plusieurs fois il s'est fait contrôlé étant jeune. avec sa tête d'imbécile et ses yeux rouges après deux bières ses papiers sont passés de mains en mains chez les policiers pour des contrôles qui n'ont jamais donné suite. puis à vingt-et-un ans, voilà qu'il se pointe au poste, avouant le meurtre de ce crétin de shane comroy. dix ans de taule pour homicide involontaire, il sort au bout d'un peu plus de six. pourtant il a tué personne marek, c'est juste un complice. mais il a voulu la protéger elle, sa petite fleur, son petit ange parce que c'est ce que tout les grand-frères font, prendre les coups pour leur soeur.
02. TON CASIER JUDICIAIRE EST-IL VIERGE? ▪ il l'était jusqu'à il y a sept ans maintenant. pas un dérapage notifié, papier blanc. désormais marqué à l'encre indélébile, forgé au fer rouge, cette trace mentionnant ce crime qu'il prétend avoir commis. cet homicide aussi involontaire qu'il soit, ce sang qu'il a soit disant fait couler. cette marque, ce bagage qui le suivra à jamais.
03. MENS-TU SOUVENT? tous les jours, comme il respire. son avenir s'est joué sur un mensonge, sa vie a été détruite par ce même mensonge. cette histoire montée de toute pièce, ces bribes de faits rapportés pour créer un leurre, un appât pour sauver sa princesse. mentir est devenu une habitude, un quotidien, naturel. le mensonge fait parti de lui et parfois, il lui arrive lui-même par croire à ces foutus mensonges.
04. QUE PENSES-TU DE LA JUSTICE AMÉRICAINE? ▪ digne du muppet show, des guignols. c'est une farce, grandeur nature. corrompus, on ne cherche plus la justice seulement quelqu'un pour prendre les coups. on se moque de la vérité, seul avoir un coupable a mettre derrière les barreaux n'a d'importance. la justice n'en est plus une, la justice n'a de justice que le nom.
05. AS-TU CONFIANCE EN LA POLICE AMÉRICAINE POUR TE PROTEGER? ▪ peut-être bien, peut-être pas. mais il ne compte désormais que sur lui même pour prendre soin de lui et de ses proches. il sait que la police n'ira pas risquer la vie d'un des siens pour un simple ex taulard, pour un homme sans passé et sans avenir. puis à l'évidence la police a été plus qu’inefficace ce soir là, celui ou sa soeur et ses amies se sont fait agressées, celui où un homme a été tué. ils n'ont rien fait. la police n'agit qu'après coup. trouver des indices, mais pas éviter la mort.



the great shipwreck of life ¦
PSEUDO/PRÉNOM ▪ rosebud/cynthia. ÂGE IRL ▪ vingt-deux ans. PAYS ▪ france, soit les futurs vainqueurs de l'euro 2016 (on y croit). OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM? ▪ publicité bazzart. FRÉQUENCE DE CONNEXION ▪ un peu tous les jours si possible, principalement le soir en semaine. AVIS/COMMENTAIRES SUR LE FORUM ▪ il déchire mec! CRÉDITS ▪ img/maxironstumblr, quote/shaquille o'neal. UN DERNIER MOT D'AMOUR ▪ et bah moi parfois je mange mes crottes de nez.


Dernière édition par Marek Hapstall le Dim 3 Avr - 12:19, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 22:26


Le regard fixé en direction de ses mains, Marek ne réalisait toujours pas ce qu'il était en train de faire. Il ne comprenait pas non plus pourquoi ses poignets étaient liés pas des menottes fermement accrochées à la table en fer aussi froide que ces murs et que cette chaise sur laquelle reposaient inconfortablement son postérieur. Il était parvenu jusqu'ici de lui même alors pourquoi donc l'enchaîner ? Le regard éteint, mille et une pensées vaguaient dans son esprit le distrayant de cette conversation que l'officier tentait d'élaborer avec lui. Lorsqu'il revint sur terre, Marek s'excusa doucement, secouant la tête pour se libérer de sa bonne et sa mauvaise conscience qui lui tordaient les tripes. Bien. Monsieur Hapstall pouvez vous me dire une fois de plus ce qu'il s'est passé cette fameuse soirée. D'un signe de la tête, il confirme qu'il est disposé à narrer à nouveau sa version des faits. Puisant dans sa mémoire, il se remémore cette histoire inventée de toute pièce, piochant des éléments de vérité concernant cette nuit là. Shane et moi, nous nous étions donné rendez-vous pour discuter ... au sujet de ma soeur, Faye, et de sa fâcheuse tendance à aller voir ailleurs. Il raconte ensuite combien Shane semblait agité, comment sa colère est montée d'un cran lorsque sa tromperie a été mise sur le tapis. Marek marque des pauses de temps à autre, de courte pauses pour peser chacun de ses mots. Il a commencé à l'insulté, de tous les noms, avec des mots que vous même ne pourriez pas supporter. Alors je lui ai renvoyé la balle, verbalement et c'est là qu'il a donné le premier coup. Il soupire et sa voix se brise, peut-être intentionnellement ou bien parce qu'il sait que ce qui va suivre déterminera son avenir. Je ne voulais pas lui faire du mal je vous assure, mais vous avez vu mon gabarit et le sien ? Shane était sur moi, ses mains entourant mon cou. Je commençais à manquer d'air alors j'ai pris la première chose qui me tombait sous la main et j'ai ... et je l'ai ... Il s'arrête, portant sa main à sa bouche, détourant le regard. Réellement touché par cette scène qu'il se représentait mentalement, il avait fait de cette horreur la sienne délestant toutes responsabilités de ses camarades. Le reste est un peu flou. Je me souviens du sang surtout, de son corps lourd sur le mien. Mes mains tremblaient et je savais que personne ne pourrait croire à cette histoire si je me décidais à en parler. J'ai vérifié son pouls. J'aurais appelé une ambulance s'il n'était pas déjà ... mort. Troublé par ses confessions, ses mains s'étaient mises à trembler, son coeur s'étaient accéléré et il évitait tout contact visuel avec l'officier. Il dû ensuite raconter comment il s'était débrouillé pour se débarrasser du corps, des preuves pouvant l'incriminer. Lors de cet interrogatoire seul son nom fut mentionner, seul lui semblait coupable de cet acte. Et pourtant ... Pourtant la vérité était tout autre, mais seul un groupe restreint avait connaissance de ce qu'il s'était réellement passé cette fameuse nuit. (...) L'heure du jugement était arrivée. On lui avait promis un allègement de peine puisqu'il avait fini par coopérer, par se rendre aux autorité. Homicide involontaire, dix ans de prison et l'accord d'une possible sortie sous bonne conduite. (...) Les journées furent longues, les nuits parfois plus. Marek eut bien du mal à trouver sa place derrière ces barreaux de métal, mais il savait pourquoi il se trouvait dans cette cellule et la pensée que sa soeur se trouvait saine et sauve chez elle lui suffisait à se réchauffer le coeur.

Adossé à un mur, il l'observe du coin de l'oeil. Cette demoiselle aux traits doux et au parfum vanillé. Elle ne le connaît pas et pourtant lui sait qui elle est. Lorsqu'il la regarde c'est vers un autre que son esprit s'envole, vers ce camarade de cellule, cet ami de galère qu'il a perdu. Il partage sa peine et pourtant sait qu'elle n'est rien en comparaison de cette de la perte d'un frère. Jamais il ne pourrait se remettre s'il arrivait quoi que ce soit à Faye et c'est bien la raison pour laquelle il se trouvait la, enfermé entre ses murs. La curiosité fut la première raison pour laquelle il s'inscrit à ces cours d'arts qu'il avait jugé ridicule. Puis il l'avait alors vu plus passionnée que quiconque. Elle parlait avec tellement d'amour, de fierté, d'étoiles dans les yeux, qu'il avait fini par prendre goût à la fois au dessin, qu'à ce bout de femme qui débarquait dans sa vie trois fois par semaine. Il ne voulait pas s'immiscer dans sa vie, il ne voulait pas sortir du lot, se faire remarquer, mais elle cru en lui comme personne depuis bien longtemps. Marek avait fini par peindre pour le plaisir, par attendre avec impatience les jours où il pouvait s'exprimer sur la toile mais également où son regard pourrait croiser le sien. Lors d'un aparté il lui avait finalement avoué qu'il avait connu Aidan, désolé que sa vie se soit terminée ainsi. Une étrange compliqué était née de cette histoire, une complicité malsaine entre une parfaite demoiselle et un détendu sans avenir. Marek ne cessait d'être impressionné par cette passion qui émanait d'un si petit être, par cette capacité qu'elle avait à apporter un peu d'espoir à des hommes qui pourtant pourraient paraître froid et repoussant. Clover lui avait apporté cette petite parcelle de bonheur qu'il avait perdu en atterrissant en prison. Elle lui avait permis de continué à se battre et de se découvrir un don certain. (...) La sortie, les au-revoirs, quelques adieux. Il ne pensait ne plus jamais rien avoir à faire avec cet enfer et pourtant c'est pour cette femme qu'il y est retourné. Marek, il l'a attendu près de une heure devant la bâtisse, faisant les cent pas, les mains dans poches, regrettant parfois d'être venu, songeant même à faire demi-tour. Puis elle était apparu et tous ses doutes s'étaient dissipés. Il voulait, il fallait, qu'il garde contact avec elle parce qu'elle était devenu une ancre à sa vie. 



Dernière édition par Marek Hapstall le Mer 30 Mar - 19:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 22:36

IRONS
si tu cherches des complices pour le meurtre je te propose connor
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 22:40

merci
alors je pensais en effet faire une recherche concernant les personnes citées dans le résumé donc pourquoi pas. par contre marek aura vingt-sept/huit ans je pense du coup ses complices et anciens amis auraient à peu près le même âge.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 22:46

connor a vingt-quatre, ça serait trop jeune alors ?
on verra par mp sinon I love you
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 159
¦ pseudo : spectrum.
¦ faceclaim : ashley benson.
¦ copyright : © hepburns.
¦ activity : personal investigator.
¦ playlist : the weeknd, high for this ■ lana del rey, religion ■ foals, albatross ■ alt-j, hunger of the pine.

GHOST AROUND ▪
âge : twenty-four yo.
mates' book :
availability : all free.

MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 22:59

Hâte d'en apprendre d'avantage sur Marek. En plus Irons quoi.
Bienvenue sur le forum en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 23:06

connor, légèrement oui je pense malheureusement.
wendy, merci beaucoup à toi je pensais étoffer un peu mon résumé, mais au moins vous avez les bases concernant marek.

est-ce qu'il serait possible de me réserver irons s'il vous plait ? je voulais aussi prévenir que je partais en weekend prolongé et que je ne pense pouvoir revenir que lundi dans la soirée. Arrow
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 23:19

Max, marry me Il t'est réservé jusqu'au 29/03 et il n'y a aucun problème pour ton week-end
Bienvenue sur SOGTJ I love you Et réserve moi un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 23:22

où tu veux, quand tu veux merci beaucoup, je tâcherais de terminer ma fiche mardi pour ne pas qu'il me file entre les doigts. et le lien t'est réservé.
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 25 Mar - 23:34

Ne me tente pas Si jamais tu as besoin de plus de temps et que tu n'as pas fini mardi, tu pourras nous demander de te prolonger la réservation de Max, pas de soucis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Sam 26 Mar - 8:37

Bienvenue, bg

_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Sam 26 Mar - 18:47

aaaaaaaah, max ! et l'histoire, j'aime trop.
bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Lun 28 Mar - 18:34

je te dirais demain, mais je pense que je n'aurais en effet pas le temps de tout rédiger jusque là.

merci beaucoup à vous deux, puis ces choix mon dieu
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Ven 1 Avr - 18:23


dangerous path

Attention, il te reste seulement deux jours pour terminer ta fiche de présentation. Si jamais tu as besoin d'un délai supplémentaire, n'hésites pas à nous en faire part. Sans nouvelle une fois le délai passé, ta fiche sera archivée, et ton compte sera malheureusement supprimé. Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Dim 3 Avr - 11:55

mon dieu j'ai eu un coup de mou (je vous passerais les détails parce que c'est un peu ragoutant) mais promis je termine ma fiche, aujourd'hui même maintenant je pense.
Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 280
¦ pseudo : dreams' paradise.
¦ faceclaim : alycia debnam-carey.
¦ copyright : burning bridges.
¦ activity : barmaid.
¦ playlist : road trippin' (red hot).

GHOST AROUND ▪
âge : twenty three yo.
mates' book :
availability : free.

MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Dim 3 Avr - 13:22


welcome!

MON AVIS Ok alors je suis complètement fan ! J'ai hâte que la petite bande de Marek soit réuni histoire de voir comment ça va se passer Gardes moi un lien au chaud

L'équipe de SOGTJ te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum, tu es désormais validé ! Pour commencer, tu pourras aller lire ou relire les annexes en cas de besoin. Si jamais tu en as envie, c'est par ici que tu pourras créer un ou plusieurs scénarii pour ton personnage. Et surtout, penses à aller recenser ton emploi ou études, mais aussi d'aller faire ta demande de logement. Et bien sûr, n'oublies pas d'aller te trouver des amis. Tu auras également la possibilité de profiter des jeux/flood entre tes rps. Surtout, amuses-toi bien parmi nous et en cas de question, n'hésites surtout pas à contacter le staff.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   Dim 3 Avr - 13:39

merci beaucoup et comme convenu il faudra bien évidemment qu'on se trouve un lien
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ( slow dancing in a burning room )   

Revenir en haut Aller en bas
 

( slow dancing in a burning room )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
□ smile, or go to jail! :: let's get to scooping :: smile, or go to jail :: paperasse-