Partagez | 
 

 (♂) shiloh fernandez ¦ libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: (♂) shiloh fernandez ¦ libre.   Ven 25 Mar - 12:43


ellis mendes
man about town.

NOM COMPLET ▪ ellis mendes. mais le nom de famille, sans en avoir une, est toujours interchangeable. ÂGE ▪ vingt-six ans. peut-être vingt-sept, à la limite. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪ au choix. ce qui reste sûr, c'est qu'il a fini à philadelphie dès le début. dans les bas quartiers, dans tous ces foyers. NATIONALITÉ ET ORIGINE(S) ▪ américain. les origines latines, on les devine assez facilement. JOB/ÉTUDES au choix. ce qui est sûr, c'est qu'ellis n'a pas fait de grands éclats. il est resté là où il est né, en quelque sorte. dans le manuel, dans un bar. peut-être pas toujours dans la légalité. STATUT CIVIL ▪ au choix. mais si il est en couple, ça n'est peut-être pas vraiment le genre à être fidèle. peut-être qu'il s'est plus ou moins casé, ou bien qu'il ne fait que ça, draguer les filles au détour d'un comptoir. SITUATION FINANCIÈRE ▪ ($) ou ($$). peut-être un peu plus, qui sait ? ce qui est certain, c'est qu'il ne roule pas sur l'or. il arrive à tenir son monde, à bout de bras. mais il ne se vante de rien de plus. TRAITS DE CARACTÈRE ▪ sociable, autoritaire, loyal, persuasif, arrogant, cynique, vulgaire, bourru, extraverti, protecteur, sanguin, énigmatique. GROUPE ▪ i fuck the law. AVATAR ▪ shiloh fernandez. ou luke grimes, matthew daddario, dylan rieder. CRÉDITS ▪ tumblr.

sans famille. ellis a grandi entre foyers et orphelinat. sa famille, il se l'est construite. ses amis, les gens du quartier. les délaissés qui lui ressemblent. il n'a jamais vraiment quitté son bloc, jamais vraiment quitté cette ville. □ au bord de la légalité. certes pupille de la nation à sa façon, il n'a jamais vraiment fait confiance à toutes ces institutions. il en a fait pas mal, des conneries, adolescent. il a toujours eu une qualité de leader pour ce genre de choses, mais a toujours pris toute la responsabilité sur ses épaules. de nos jours, il garde le profil bas, pour ne pas se faire épingler encore une fois. □ charmeur invétéré. depuis qu'il est assez jeune, c'est un de ses passe-temps favoris. il aime draguer. les femmes, seulement. parfois un peu misogyne, il a quand même amélioré son cas avec les années. mais même si son meilleur ami est homosexuel, il vivrait assez mal qu'un homme veuille le séduire. □ réaliste désabusé. ça le dépasse, parfois, toutes les grandes théories des autres. lui, il vit dans le concret. il les voit, la vermine et la misère, bien cachées. il n'a plus vraiment confiance en quoi que ce soit que cet état ait pu ériger. □ patriarche sans le nom. ellis, il a la gueule d'une teigne et le potentiel d'un chef de famille. c'est le genre à être prêt à tuer pour ceux qu'il aime. à défendre, bec et ongles. c'est ce que la misère lui a donné. une fidélité sans failles, quand on parle des engagements du sang.


(☆/✔️) ellis et léonard. des faux-jumeaux de l'espérance. frères de galère, camarades de misère. ils ont grandi ensemble, prêts à tout jurer pour ne jamais se perdre. des serments du sang, faits dans le dos des grands. ils la portent encore, la cicatrice de ces promesses, au creux des mains. durant l'adolescence, ils ont fait des plans. des milliers de plans, pour eux deux qui s'en sortiraient enfin. et puis ellis n'a jamais été que la seule personne qui sache réellement ce qui se passait avec léonard, à cette époque. qui connaisse sa carcasse maigre sans pour autant comprendre son mal. alors un soir, le seul moyen que léonard a pu trouver pour l'exprimer, ça a été d'embrasser le jeune mendes. (voir ma fiche.) ce genre d'épisode, ils n'en ont plus reparlé, après. un mauvais écart. ça n'a pas vraiment réussi à les séparer. léonard s'en veut, parfois. d'avoir réussi, et pas ellis. de s'en être sorti, plus ou moins. quand l'autre homme est resté dans leur quartier d'enfance. ils sont des miroirs l'un de l'autre. des destins qui auraient pu s'intervertir. ellis, il rappelle la réalité, la seule, la vraie. et si durant toutes ces années, léonard l'a écrasé sous ses grandes idées anarchistes, c'est parce que c'est avec lui qu'il a toujours voulu monter sa grande révolution. elle semble loin, maintenant. mais ellis reste le seul à qui léonard ne ment pas, quand ils arrivent à se retrouver autour d'un verre ou d'une pizza. c'est son frère, c'est sa guerre. mais dans les derniers temps, il y a eu ce tiraillement. les racines et les cimes. et l'agression de léonard, contre laquelle ellis n'a rien pu, de toute manière. pas là, pas au courant. ils sont liés, comme les doigts de la main. mais ils sont sur la brèche. des époques révolues, des rêves oubliés, et la peur de léonard. de finir par perdre celui qui l'a toujours accompagné, de loin ou de près.

i'm only human can't u see ¦
welcome welcome   tout d'abord, merci beaucoup de t'intéresser au p'tit ellis, si tu as tout lu jusque là     je suis gentille et je ne mords personne, mais j'aurais quand même quelques petites attentes  :stp:

avatar □ comme tu l'auras remarqué, j'ai mis shiloh fernandez en bouille officielle   mais je suis totalement ouverte à la négociation, puisque je trouve que luke grimes et matthew daddario pourraient tout aussi bien aller pour le rôle   l'important, c'est que ces trois ont un petit truc en commun avec jack  :stp: et étant donné que les deux affreux là, ellis et léo, ils ont cette tendance à s'être trouvé comme deux faux frères, je considère que c'est quand même important, ce petit côté miroir  
personnage □ mis à part les points que j'ai indiqué, je pense qu'ellis est un personnage quand même assez libre   il faut que tu te l'appropries aussi, yo   néanmoins, ce côté bad boy dans l'âme est vraiment important, parce que c'est comme ça qu'ils sont, dans le fond  :stp: pour ce qui est du nom, j'ai utilisé ellis dans ma fiche e j'aime bien ce prénom, mais il est négociable   le nom de famille, j'aime bien quelque chose qui rappelle réellement les origines latines du gamin   il l'avait sûrement déjà à la naissance, il a vraiment un nom, lui, contrairement à léonard qui est né sous x et s'est construit sa propre identité  
joueur □ on est tous des êtres humains, c'est important de le rappeler  What a Face  Arrow mais j'aimerais bien que si tu prennes ce scénario, tu aies un minimum d'activité quoi  I love you le rythme imposé officiellement ici, qui est d'une réponse par semaine minimum, est largement suffisant   on a tous une vie à côté et je connais les pannes d'inspiration aussi, alors faut pas non plus se stresser   ce que j'aime bien, par contre, c'est les posts sans trop de fautes   j'en fais aussi par mégarde, hein, j'me relis pas toujours et ça donne des trucs drôles parfois   ... mais bon, j'veux juste dire, pas les énormes fautes de bases quoi, s'il-vous-plaît, ayez pitié de mon âme de grammar nazi  :stp:   pour ce qui est du nombre de mots par post, je tourne autour des 500 en règle générale, mais ça peut très bien monter si je suis inspirée   je demande pas des pavés, mais quelqu'un qui fait un peu pareil, c'est suffisant   mieux vaut privilégier la qualité à la quantité, hein  

ma foi, je pense avoir fait le tour  What a Face sache désormais que je te ferai don de mon corps si tu prends ce scénario, cher inconnu   et ça, c'est pas rien   encore merci de t'être penché sur ce scénario, et encore plus merci si tu le tentes    

_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}


Dernière édition par Léonard Dickens le Sam 26 Mar - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (♂) shiloh fernandez ¦ libre.   Sam 26 Mar - 16:30

Revenir en haut Aller en bas

¦ statements : 159
¦ faceclaim : jack falahee.
¦ copyright : avatar (c) january blues — signature (c) anaëlle ○ (gifs) tumblr — (citation) happiness, iamx.
¦ activity : doctorant en cliodynamique □ interne au parti démocrate □ blogger anarchiste sous couvert d'anonymat.
¦ love interest : coureur de caleçons □ victime de la folie des hommes.
¦ playlist : bunsen burner, cuts □ no church in the wild, kanye west □ house of the rising sun, the animals.

GHOST AROUND ▪
âge : vingt-six ans.
mates' book :
availability : (0/3)

MessageSujet: Re: (♂) shiloh fernandez ¦ libre.   Sam 26 Mar - 18:25


_________________
MACHINE À BONHEUR.

staring blank at my screen, waiting for a sign, waiting for a smile to come to me, happiness. every day the news is death, you power-drunk fuckers are filling my head with despair, not happiness. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (♂) shiloh fernandez ¦ libre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(♂) shiloh fernandez ¦ libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
□ smile, or go to jail! :: what kind of man :: hi, society :: baby came home-